ORIGINS : At last! / Enfin!

(Une version française suit le texte anglais)

“At last!” These were the simple words written by our most supportive supporter Marie Spencer who shows Origins’ album cover as her profile pic on Facebook when we announced the album’s release date! I don’t know if she wants to say she’ll be able to put back a picture to her beautiful face for her profile or if she’s really happy she’ll be able to hear the album soon, but I’ll just say one thing: Thank you!

This journey was indeed a long one, to say the least… I started writing this concept piece way back in 1987, believe it or not! Finished in 1992 with new guys on board, we played it in its entirety more than 80 times in the following 4 years! But it took that long to finally record it all. And Existence became a band not a mere concept project.

On September first, we’ll start shipping the double album. In the meantime, we have to finish-up the mastering and complete artwork. In the next few days, we’ll start an ad campaign on Facebook, send emails to the media, upload definitive versions of the songs on Soudcloud, release a new “mashed up” ad video and bombard the social media with our music and words.

But we really rely on you, our diehard fans, to spread the word. Because we don’t have the support or a Major, because we don’t have the money Drake has, because commercial radio won’t play our type of music, because TV shows won’t invite us…

Obviously, we will gladly accept any invitation from bloggers, independent radio shows and other media, or from any other fans who wants to help us just by starting a conversation! We’re open and very easy going guys!

We hope to hear from you all. Do not hesitate to send us your comments. And until then, thank you for your support.

I have to go. So many things still have to be done…

MarieSpencer Enfin

« Enfin! » Ce simple mot fut écrit par Marie Spencer, notre supporter la plus supportrice qui soit, elle qui affiche la pochette de l’album Existence comme photo de son profil Facebook, lorsque nous avons annoncé la date de sortie de l’album! Je ne sais pas si elle signifiait ainsi qu’elle pourrait enfin remettre en place une photo de son joli visage pour identifier son profil ou si elle est vraiment heureuse qu’elle pourra bientôt entendre le résultat de notre travail, mais je ne répondrai qu’une chose : Merci!

Cette aventure fut très longue, en effet, pour ne dire que cela… J’ai commencé à écrire ce projet conceptuel en 1987, croyez-le ou pas! Terminé en 1992 avec l’aide de nouveaux collaborateurs, nous l’avons joué en concert en entier à plus de 80 occasions au cours des quatre années suivantes! Mais il aura fallu tout ce temps pour enfin l’enregistrer en entier. Et Existence devint un groupe et non seulement un projet concept.

Le premier septembre prochain, débutera l’envoi cet album double. Entretemps, nous devons terminer le matriçage et le montage graphique de l’album. Dans les prochains jours, nous lancerons une campagne publicitaire sur Facebook, nous enverrons des courriels aux médias, nous mettrons en ligne des versions définitives des pièces sur Soundcloud et une nouvelle vidéo publicitaire medley, et nous bombarderons les réseaux sociaux avec notre musique et nos mots.

Mais la vérité est que nous avons besoin de vous, nos irréductibles fans, pour propager la nouvelle. Parce que nous ne sommes pas signés à un Major, parce que nous n’avons pas le budget de Drake, parce que la radio commerciale ne joue pas notre type de musique, parce que les émissions de télévision ne nous inviterons pas…

Bien sûr, nous accepterons volontiers toute invitation des blogueurs, émissions de radio at autres médias  indépendants, ou de nos fans qui veulent nous aider simplement en engageant la conversation!

On espère d’avoir de vos nouvelles. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires. Et d’ici là, merci pour votre support.

Je dois y aller. Tant de choses restent à faire…

The ORIGINS journey; One year ago / L’aventure ORIGINS; il y a un an

(Une version française suit le texte anglais)

On March 11, 2016, Gérard Lévèque started recording his drum tracks for the album. He played the whole 90-minute thing in about 30 hours. When we scheduled the recording sessions back in December 2015, his only request was that we didn’t do it in the middle of winter. We were hoping there would be no snow left on the ground so we could move the equipment easily. What a contrast with this 2017 March weather!

I say we started one year ago, but in realty work had started way back in 2012 when I called my friends to tell them I wanted to record a new Existence album. After I sent them some basic piano tracks we met once in November 2013 for a first try-out session. After that, things moved veeeeery slooooowly… but Gérard and I kept at it, working separately in our homes, throwing ideas back & forth until the fall of 2015 when I said “Enough! Let’s do it!”

Here we are now. I just finished mixing a 7th song. Half of the double-album is done which are the songs from Fragile Whisperings Of Innocence. Re-recorded, rearranged, set afresh.

Next week I start mixing the second part, Silent Screams In Violence never released before. My goal is to finish it all before summer, send it to mastering and release it during summer (not very good…) or in September, just in time of the 25th anniversary of the first ever concert by Existence in October 1992!

The first song written for the project was Prisoner of Time way back in 1987. We can therefore say about Existence’s original concept: “30 years in the making!”

 

Le 11 mars 2016, Gérard Lévèque débutait l’enregistrement de ses pistes de batterie pour l’album. Il est passé au travers du projet de 90 minutes en environ 30 heures. Lorsqu’on discutait des dates pour les sessions, sa seule demande fut que celles-ci ne se fassent pas au beau milieu de l’hiver. On espérait que la neige ait fondu afin de ne pas entraver nos déplacements d’équipements. Quel contraste avec la météo de ce mars 2017!

Je dis qu’on a débuté il y a un an mais le travail avait réellement commencé aussi loin qu’en 2012 lorsque j’ai appelé mes amis pour leur annoncer que je voulais enregistrer un nouvel album d’Existence. Suite à mon envoi de pistes de base au piano, on s’est rencontré une fois pour un premier essai en novembre 2013. Les choses ont ensuite avancé trèèèèèèès lenteeeeeement… mais Gérard et moi avons continué le travail, chacun chez soi, en s’échangeant de multiples idées jusqu’à l’automne 2015 lorsque j’ai finalement dit : « Ça suffit! On le fait! »

Nous voilà donc un an plus tard. Je viens de terminer le mix de la 7ième pièce. La moitié de l’album double est ainsi complété, ce qui représente les pièces de Fragile Whisperings Of Innocence. Réenregistrées, réarrangées, repensées.

La semaine prochain, je débuterai le mix de la seconde partie, Silent Screams In Violence, jamais parue auparavant. Mon but est de tout terminer avant l’été, envoyer ça au mastering pour une sortie durant l’été (pas une bien bonne idée…) ou en septembre, juste à temps pour le 25ième anniversaire du premier concert d’Existence en octobre 1992!

Prisoner Of Time fut la première pièce de ce projet écrite en 1987. On peut donc affirmer que ce projet original d’Existence a mis « 30 ans à venir au monde! »

While I’m mixing ORIGINS / Pendant que je mix ORIGINS

(Une version française suit le texte anglais)

 

When I write a song…

(In reality, I only write the lyrics. It would take me way too long to write every damn note on a scale!)

So… when I compose music I never ask myself if its rock enough or prog or arty or else, if it’s too much of this or too less than that. I don’t wonder about who will like this song but if I like it myself. And if after a week or two I still like what I’ve done, I rework on it to make it a proper song good for a future project.

I like many artists of different genre. I don’t stop at a particular style or the technicality of things.

Of course, I am more attracted to certain types of music and will thus be more inclined to pay attention to an artist rather than another, but I constantly discover artists of other genres who light me up.

Therefore, it’s impossible for me to define THE best group, THE best singer, THE best guitarist, etc. So I find it weird all those “best” charts the media or bloggers publish each year.

What better by what? How can we define the best singer? By his technique? How many octaves he can reach? His ability to sing night after night without losing his/her voice?

And what makes a good musician? His technique? His speed of execution? His emotion?

Céline Dion or Janis Joplin? Geddy Lee or Geezer Butler? Al Di Meola or Steve Hackett? John Bonham or Buddy Rich? Ridiculous comparisons…

In reality, all this is quite subjective. Steve Vai can play everything George Harrison wrote, with a hand in his back. Technically, he is certainly superior. But what about the level of emotion? And composition? Even the “breathing” between notes has its importance…

For my part, there are only two types of musicians: technicians and creators. The former can reproduce everything beautifully but fail to create from a “blank page.”

But of course, the creator needs good technicians!

* * *

I was thinking about this while mixing ORIGINS s. Because, although I do believe in what I have written above, I still have doubts. For one, being up to MY standards. To surpass myself, to reach my ideal of production. To make sure that my compositions sound as I hear them in my head.

And, of course, I’m hoping people will appreciate the result.

So the work continues. Three pieces have been completed since the beginning of the year. I think I have reached my cruising pace and will be able to “deliver” the new Existence album in the spring.

Of course, if I spent 8 hours a day, 7 days a week, things would move faster. But under the circumstances, and considering that this is my first mix totally on my own, I am quite satisfied with my learning curve! And I cannot wait to let you hear this album.

In the meantime, continue to encourage artists of all kinds. We really need your support!

See you soon!

origins-cover

Lorsque j’écris une chanson…

(Pour dire vrai, je n’écris que les paroles. Ça me prendrait une éternité pour écrire chaque maudite note de mes pièces musicales sur des portées!)

Lorsque je compose une pièce musicale, donc, je ne me demande jamais si c’est assez rock ou prog ou arty ou autre, si c’est trop ci ou pas assez ça. Je ne me demande pas qui aimera cette pièce mais je m’assure de l’aimer moi-même. Et si après une ou deux semaines, j’aime toujours ce que j’ai fait, je peaufine pour que ça devienne une réelle pièce destinée à un projet futur.

J’aime une multitude d’artistes de tous genres. Je ne m’arrête pas au style ou la technicité. Bien sûr, je suis plus attiré par certains types de musiques et serai ainsi plus enclin à porter attention à un artiste plutôt qu’un autre, mais je découvre constamment des artistes d’autres genres qui m’allument.

Ainsi, il m’est impossible de définir LE meilleur groupe, LA meilleure chanteuse, LE meilleur guitariste, etc. Je trouve donc bizarre tous ces palmarès des « meilleurs » que les médias ou blogueurs publient chaque fin d’année.

Meilleurs en quoi au fait? Comment peut-on définir le meilleur chanteur? Par sa technique? Le nombre d’octaves qu’il peut atteindre? Sa capacité à chanter des soirs d’affilée?

Et qu’est-ce qui fait un bon musicien? Sa technique? Sa rapidité d’exécution? Son émotion?

Céline Dion ou Janis Joplin? Geddy Lee ou Geezer Butler? Al Di Meola ou Steve Hackett? John Bonham ou Buddy Rich? Ridicules comparaisons…

En réalité, tout ça est assez subjectif. Steve Vai peut jouer tout ce que George Harrison a écrit, et ce, avec une main dans le dos. Techniquement, il est assurément supérieur. Mais qu’en est-il au niveau de l’émotion? Et de la composition? Même le « souffle » entre les notes a son importance…

Pour ma part, il n’y a que deux types de musiciens : les techniciens et les créateurs. Les premiers peuvent tout reproduire à merveille mais ne réussissent pas à créer à partir d’une « page blanche. »

Mais évidemment, le créateur a besoin de bons techniciens!

* * *

Je pensais à ça en mixant les pièces d’ORIGINS. Parce que, même si je crois ce que j’ai écrit ci-dessus, j’ai tout de même toujours un doute. Celui d’être à la hauteur de MON standard. De me dépasser, d’atteindre mon idéal de production. De m’assurer que mes compositions sonnent comme je les entends dans ma tête.

Et, bien sûr, que les gens apprécient le résultat.

Le travail se poursuit donc. Trois pièces ont été complétées depuis le début de l’année. Je crois avoir atteint mon rythme de croisière et réussir à « livrer » le nouvel album d’Existence au printemps.

Bien sûr, si j’y consacrais 8 heures par jours, 7 jours sur 7, les choses avanceraient plus rapidement. Mais dans les circonstances, et considérant que c’est mon premier mix effectué en solo, je suis assez satisfait de ma courbe d’apprentissage! Et j’ai très hâte de vous faire découvrir cet album.

En attendant, continuez d’encourager les artistes de tout genre. On a vraiment besoin de votre support!

À bientôt!

Origins: See you in 2017 / On se voit en 2017

origins-cover

(Une version française suit le texte anglais)

 

I first wanted to entitle this post « Sad day & delays. » But it’s a bit negative and it might have been misleading with the recent election in the USA… It would have been a great film title though.

So here’s the news:

I had to put a stop in the mixing process we started in September since it was not going the way I wanted. After mixing 5 songs – and currently working on a sixth one – I was not pleased with the overall sound.

I have been working with Jean-Guy Montpetit since 1998 but I have lost confidence in his approach and views for this project. Jean-Guy is a very talented and skilled sound engineer but I feel we are not on the same page anymore. Different tastes or references in regards with the music of this era? Difficult to say. Art is a very subjective thing. To work with people, one has to be at the exact same place with the other.

In short, we didn’t agree on how the project should sound.

Therefore, I decided to put an end to our long collaboration last Sunday. This means that I will rework the whole mix right from the start. And this will take time…

The initial schedule was for a release date somewhere in September. But delays in the recording process – all details in previous posts – pushed back the release date to October, then November, then… It is now impossible to release Origins in 2016 and I wouldn’t put out an album I am not 100% pleased with it.

Consequently, I will take time to rest and then start the mix in January.

One good thing is that it will coincide with the “birth” anniversary of the original Existence concept: 25 years after its unveiling to the public in 1992 and 30 years after the first song, Prisoner of Time, was written in… 1987!

Prisoner Of Time… Appropriate, isn’t it?

Thanks for supporting us. Rest assured, Origins is coming! And it will sound great!

 


 

Je voulais intituler cette publication « Jour triste et délais. » Mais cela fait un peu négatif et ça aurait pu être interprété comme une suite à l’élection récente aux États-Unis… Ç’aurait été un bon titre de film, par contre.

Voici donc la nouvelle :

J’ai dû mettre un terme au travail de mixage de l’album qui a débuté en Septembre puisque ça n’allait pas comme je le souhaitais. Nous avons mixé 5 chansons jusqu’à présent et nous travaillions sur une sixième pièce mais je n’étais pas heureux du son.

Je travaille avec Jean-Guy Montpetit depuis 1998 mais ma confiance dans son approche pour ce projet s’est étiolée au cours du processus. Jean-Guy est un ingénieur de son très talentueux et compétent mais il me semble évident que notre vision du projet diffère. Divergences dans nos références ou goûts en regard de la musique actuelle? Difficile à dire. L’art est une chose très subjective. Pour travailler avec d’autres personnes, il faut s’assurer d’être exactement au même endroit que l’autre.

Bref, on ne s’entendait plus sur le son que devrait avoir ce projet.

J’ai donc décidé de mettre un terme à notre longue collaboration dimanche dernier. Cela signifie que je reprends le travail du début. Et ça prendra du temps…

J’avais envisagé au départ que cet album serait lancé en septembre. Puis, en raison des délais lors de l’enregistrement – voir tous les détails dans mes précédentes publications – j’ai repoussé la sortie à octobre… puis novembre… puis… C’est maintenant impossible de lancer Origins en 2016 et je ne sortirais jamais un album que je n’aime pas à 100%.

Je prendrai donc un temps de repos et commencerai ce nouveau mix en janvier.

D’un autre côté plus positif, cela coïncidera avec l’anniversaire de « naissance » du concept original d’Existence : 25 ans suite au premier dévoilement public en 1992 et 30 ans après la composition de la première pièce Prisoner Of Time en… 1987!

Prisoner Of Time… Prisonnier du temps… Très approprié, n’est-ce pas?

Merci de nous supporter. Soyez assurés qu’Origins s’en vient! Et ça sera hyper bon!

The official Origins sleeve / La pochette officielle d’Origins

origins-cover

(Une version française suit le texte anglais)

 

Time flies… I first announced Existence would come back with a new album way back in 2010! It was very difficult to have everyone commit to this comeback for years mainly because of scheduling conflicts but the project was then made official in… 2013…

I had already started recording the piano tracks at home and we first met in November of that year to start rehearsing some tracks. But things really got underway when Gérard started his drums arrangements in 2014. And it took another 2 years to get to this point!

Unbelievable…

Needless to say many things changed during this long period. Ideas were bouncing left and right starting with the decision to rerecord the first album to present the complete original Existence concept as a double album.

Many things changed, including the cover art. I had drawn the “red” cover way back in 2013 and liked it very much. But Gérard, the ever obsessed one with graphic art (!) never liked it. He though my lettering looked like intertwined fish bones! He kept asking me if this cover would be the official one and I believe it must have got on to me because I decided to work one something else…

The idea behind it was to have an old look since it’s THE project that started it all in 1992. I played with different styles and came to the conclusion that Existence has been there a long time and might be rusted if not forgotten… like an old abandoned building. Positive thought, isn’t it? LOL And since Krissy, the main character in this story, hangs out in such a building to take drugs with friends, it did fit in with the whole concept.

So, after months of work, here it is. The official artwork for the new album, Origins.

I hope you – and Gérard! – like it.


 

Le temps passe si vite… J’ai annoncé le retour d’Existence avec un nouvel album dès 2010! Ce fut très difficile d’attacher les autres à ce projet en raison de conflits d’horaires mais le projet s’est finalement concrétisé en… 2013…

J’avais déjà entrepris l’enregistrement des pistes de piano à la maison et on s’est réunis une première fois en novembre de cette année-là afin de répéter quelques pièces. Mais les choses ont vraiment commencé à se mettre en place lorsque Gérard a débuté ses arrangements de batterie en 2014. Et 2 années se sont écoulées pour se rendre à ce point-ci!

Incroyable…

Inutile de préciser que beaucoup de choses ont changé depuis. Les idées se sont échangées à gauche et à droite, en commençant par la décision de réenregistrer le premier album afin de présenter le tout premier concept d’Existence en entier dans un album double.

Beaucoup de choses ont changé incluant le graphisme de la pochette. J’avais dessiné la pochette « rouge » dès 2013 et je la trouvais franchement chouette. Mais Gérard, cet obsédé du graphisme (!) ne l’a jamais aimé. Il trouvait que mon lettrage resemblait à des arrêtes de poisson entrelacés! Il ne ratait pas une minute pour me demander si ce dessin serait la pochette officielle. Ce harcèlement a dû m’influencer un brin puisque j’ai commencé à travailler sur une autre image…

L’idée derrière était d’avoir une image « défraichie » puisque c’est LE projet qui a tout déclenché en 1992. J’ai donc jonglé avec divers styles et j’en suis venu à la conclusion qu’Existence ayant démarré in y a longtemps, devait être rouillé et peut-être même oublié… comme un vieil édifice abandonné. Pensée très positive, n’est-ce pas? LOL Et puisque Krissy, le personnage central de cette histoire, se réfugie dans un édifice de la sorte pour se droguer avec ses amis, l’idée se marie bien au concept.

Donc, après des mois de travail, la voici. La pochette officielle de l’album Origins.

J’espère que vous – et Gérard! – l’aimerez!

Pause in Origins / Pause d’Origins

(Une version française suit le texte anglais)

fire-soul-1985

Alan Charles, Bruno Santerre, Stéphane Baron & Martin Grégoire (January 1985)

The year I was sacked form my own band!

When you are mixing an album, it’s important to stop and “clear your ears” at times. When you listen to the same song or parts of song for hours, it tends on driving you mad! You end up hating everything about it. Hence a needed pause.

In my case, I have to listen to something totally different, either Joe Dassin or Iron Maiden!

I stumbled upon a video of Iron Maiden playing Phantom of The Opera this morning and old memories came back about “the year I was sacked form my own band!”

I had just left my first band and a friend called me to form a new band. After a few weeks of trying out musicians, the band was “fixed” with these four guys: Stéphane Baron on guitar, Martin Grégoire on bass, Bruno Santerre (I think…) on drums and me on guitar and voice. And I did find a name: Fire Soul…

We started rehearsing in the drummer’s basement. The songs covered had shifted from the hard rock of my previous band to the more “in vogue” Heavy Metal of this year 1985. Songs from Motley Crue to Ozzy or Def Leppard, Nazareth (duh!) and… Iron Maiden. And that’s where the shit hit the fan! I just couldn’t keep up with the other good musicians in the band. In other words, I wasn’t skilled enough to play this kind of fast & furious guitar.

So, they sacked me or, to be more precise, asked me not to come back! They had found a replacement. Was I sad? Frankly, I don’t remember but I must have been. It was me who hired the drummer and bass player, and named the band. I was supposed to be the leader! LOL

(I don’t remember if the band lasted long after that but for the record, they had changed the name of the band and Martin Grégoire did play bass for my next band in 1989!)

I must have gone back home with my tail between my legs, ashamed, crushed even but I did spring back fast. I was already writing my own stuff and preparing to record my first demo. And after a year or so, I was the first one from the bunch to play real gigs in bars.

So, all in all, in might have been the right thing for me. It did teach me something: I would never be a guitar hero!

After more than 30 years, it’s funny to think that I played guitar, piano, bass, keyboards and sang on the upcoming Origins. The irony is also that I recorded many albums of my own compositions and played live for years! Not band from a reject! LOL

***

At 2 PM today, we’re resuming the Origins mix. It will be The Last Battle, the longest track on the album!

L’année où je me suis fait virer de mon propre groupe!

Lorsque vous faites le mix d’un album, il est important de faire des pauses afin de « nettoyer vos oreilles. » Lorsque vous écoutez la même chanson ou des parties d’une chanson pendant des heures, vous pouvez devenir dingue! Vous finissez par détester tout le truc. Par conséquent, une pause nécessaire.

Dans mon cas, je dois écouter quelque chose de totalement différent, soit Joe Dassin ou Iron Maiden!

Je suis tombé sur une vidéo de Iron Maiden interprétant Phantom of The Opera ce matin et de vieux souvenirs sont revenus sur « l’année où je suis fait virer de mon propre groupe! »

Je venais de quitter ma première formation et un ami m’a appelé pour former un nouveau groupe. Après quelques semaines à auditionner des musiciens, le groupe s’est stabilisé autour de ces quatre gars: Stéphane Baron à la guitare, Martin Grégoire à la basse, Bruno Santerre (je crois …) à la batterie et moi à la guitare et voix. Et je l’ai trouvé un nom: Fire Soul

Nous avons commencé à répéter dans le sous-sol du batteur. Le répertoire s’était métamorphosé depuis mon ancien groupe pour inclure des pièces Heavy Métal très en vogue en cette année 1985. Au menu, des pièces de Motley Crue, Ozzy, Def Leppard, Nazareth (duh!) Et… Iron Maiden. Et c’est à ce moment que tout a déraillé! Je n’arrivais pas à suivre les autres bons musiciens du groupe. En d’autres termes, je ne suis pas assez habile pour jouer ce genre de guitare rapide et furieux.

Donc, ils m’ont foutu à la porte ou, pour être plus précis, m’ont demandé de ne plus revenir! Ils avaient trouvé un remplaçant. Étais-je triste? Franchement, je ne me souviens pas, mais je devais l’être. Après tout, c’est moi qui avait embauché le batteur et bassiste, et nommé le groupe. Je devais en être le leader! LOL

(Je ne me souviens pas si le groupe a duré longtemps après cela, mais pour la petite histoire, ils avaient changé son nom et Martin Grégoire a officié à la basse dans mon groupe suivant en 1989!)

J’ai dû retourner à la maison piteux, honteux, broyé même si j’ai rebondi rapidement. J’étais déjà en train d’écrire mes propres trucs et me préparer à enregistrer ma première démo. Et après un an ou deux, je fus le premier du groupe à jouer de vrais concerts dans les bars.

Donc, dans l’ensemble, ce fut une bonne chose pour moi mais surtout, j’ai appris une bonne leçon: je ne serai jamais un « guitar hero! »

30 ans plus tard, c’est plutôt rigolo de constater que j’ai joué de la guitare, du piano, de la basse, des claviers et chanté sur Origins. L’ironie est que j’ai enregistré de nombreux albums de mes propres compositions et donné des spectacles depuis des années! Pas mal pour un cancre! LOL

***

À 14 heures aujourd’hui, nous reprenons le mix d’Origins. On travaillera sur The Last Battle, la plus longue piste sur l’album!

The Origins journey; Last video / L’aventure Origins; Dernière vidéo

(Une version française suit le texte anglais)

 

This last Sunday, September 11, 2016 marked the end of the recordings for the album Origins. Actually, not quite … We still have to add a few things but overall, this is it. And begins the mix, a crucial step if there is one …

This week, Jean-Guy will begin to “organize and clean” each track, which is to ensure that there are no strange noises between tracks (involuntary stick hits, cough, chair noise or other string “scratching” before or after a recorded line, not to mention inappropriate chats captured without our knowledge!), will make an adjustment of frequencies and a preliminary balance of instruments. For your info, the drums alone take up about ten tracks that we must check one by one.

Then we begin the actual mix. This when we decide on the effects to add and on the final balance of instruments.

So here is a video of our last records. This session was actually filmed on the 27 and 28 of August but I decided to re-record my voice for 3 songs later. I also added some guitars here and there, what is so called “overdubs.” These last recording days were not filmed because I sincerely believed we showed it all already! In my opinion, watching a guy playing the guitar or singing snippets of songs in the studio for the hundredth time would become redundant!

I admit that I even hesitated to present this latest video… To watch (and hear…) myself sing does on me the thing as if it was a video of me completely naked! I actually feel naked but … That’s the guy who stubbornly continues to sing anyway! I hope you enjoy it, or at least have a laugh!

So, there will be no more videos of this “adventure” uploaded but I will continue to give you my impressions and to inform you of the progress of our work in this blog.

Feel free to share. We still need your support!

See you soon.

 

Ce dimanche 11 septembre 2016 a marqué la fin des enregistrements pour l’album Origins. En réalité, pas tout à fait… Il reste quelques petits trucs à ajouter mais dans l’ensemble, ça y est, on a terminé. Et débute le mix, une étape cruciale, s’il en est une…

Cette semaine, Jean-Guy commencera à « organiser et nettoyer » chaque piste, ce qui consiste à s’assurer qu’il n’y a pas de bruits bizarres entre les pistes (coups de baguettes, toussotement, bruits de chaise ou autres accrochage de cordes avant ou après une ligne enregistrées, sans oublier des propos inappropriés captés à notre insu!), fera un ajustement des fréquences et une balance préliminaire des instruments. Pour votre info, à elle seule, la batterie accapare une dizaine de pistes qu’on doit vérifier une à une.

On passera ensuite au mix réel ou on ajoute les effets et décidons de la balance finale pour chacun des instruments.

Je vous présente donc une dernière vidéo de nos enregistrements. Cette session fut capté les 27 et 28 août dernier mais j’ai décidé de réenregistrer ma voix sur 3 pièces par la suite en plus d’ajouter quelques guitares ici et la`, ce qu’on appelle des « overdubs. » Ces dernières journées d’enregistrement n’ont pas été filmées parce que je croyais sincèrement avoir déjà fait le tour du jardin! Revoir pour la centième fois un gars gratter de la guitare ou chanter des bouts de chansons en studio serait devenu redondant à mon avis!

Je dirais même que j’ai hésité à présenter cette dernière vidéo… Me voir chanter me fait le même effet que si on présentait une vidéo de moi complètement nu! Je me sens effectivement à nu mais bon… Voilà ce qu’a l’air un gars qui persiste à chanter malgré tout! J’espère que vous aimerez ou, à tout le moins, rigolerez un brin!

Il n’y aura donc plus de vidéos publiées de cette « aventure » mais je continuerai à vous donner mes impressions et à vous informer de l’avancement de notre travail par le biais de ce blogue.

N’hésitez pas à partager. Nous avons toujours besoin de votre support!

À bientôt.