The Origins journey; week 7: more guitars / L’aventure Origins; semaine 7: encore des guitares

(Une version française suit le texte anglais)

 

Recording an album is a lonely thing these days! You might be with a skilled and friendly producer and your band mates may visit you in the studio once in a while, it’s still a very lonely thing…

With today’s technology, we don’t obviously record all at the same time. When I recorded my first track in 1986, we used to lay down the drums and bass together and the musicians often performed together even if we didn’t keep everything, just for the sake of the emotions a band can create.

Nowadays it’s one at a time. We want to get the best take possible, fix every little details to the note and carry on with another instrument after that. But still get the right feel… Very tough to do, for me anyway.

I’d compare that to a movie actor where he has to be told in what context the scene he (she) is going to play takes place. The actor still has to get the right feeling even if there is no continuity and if the scene is a mere minute long.

This being said, we know what we’re doing and, even if I kinda lose the focus at times (thanks to Jean-Guy Montpetit who keeps it all together), the result so far is outstanding! I just wonder how we do it! It must mean we are damn good! LOL

But I’m very happy to take a break for a while. I’ve been recording the bass and guitars for the last month or so and it will be good to let someone take my place for the next two weeks.

And as I write this François Beaugard is recording the violin. Great time ahead!

 

Enregistrer un album est une chose très solitaire à notre époque! On peut travailler avec un producteur compétent et sympathique, et nos collègues peuvent nous rendre visite en studio de temps à autres, mais c’est tout de même un travail très solitaire…

Avec la technologie d’aujourd’hui, nous n’enregistrons évidemment pas tous en même temps. Lorsque j’ai commencé en 1986, nous enregistrions la basse et la batterie en même temps et, souvent, tous musiciens jouaient même si nous ne conservions que la section rythmique, ne serait-ce que pour recréer l’énergie de groupe.

Mais de nos jours, on enregistre un instrument après l’autre. Nous tentons d’obtenir la meilleure prise possible, résoudre tous les petits détails à la note près et passer ensuite à un autre instrument. En tentant toujours d’atteindre l’émotion voulue… Très difficile à faire, pour moi en tout cas.

Je compare cela à un acteur de cinéma à qui on doit expliquer le contexte de la scène qu’il (elle) va tourner. Il faut aussi à l’acteur de trouver la bonne émotion, même s’il n’y a pas de continuité dans son jeu ou si la scène de dure qu’une minute.

Ceci dit, nous savons ce que nous faisons et, même si je perds un peu le fil parfois (mais grâce à Jean-Guy Montpetit, ça parait à peine), le résultat est pour l’instant vraiment fantastique! Je me demande comment nous y arrivons! Nous devons être sacrément bons! LOL

Je suis quand même très heureux de faire une pause pendant un certain temps. Depuis environ un mois, j’ai enregistré la basse et la guitare, et il sera bon de laisser quelqu’un prendre ma place pour les deux prochaines semaines.

Et au moment où j’écris ces lignes, François Beaugard enregistre le violon. Que du bon temps à venir!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s