ORIGINS : The Last Battle

(Une version française suit le texte anglais)

I woke up one summer morning in 1991 and noticed my parents had left to do some shopping. I often took advantage of these moments when I was alone at home to sit at the piano and write. But this one morning, I am not sure why, I didn’t lose a minute, I sat down at the piano, opened the cover, put a mic in (which was always hooked to my tape recorder) and started playing nonstop.

The notes were flowing easily and my tonality changes interconnected with each-other as if they had been written in advance. 45 minutes later I heard the familiar “click” sound when the 90-minute tape reached its end. I turned it and played for another 10 minutes or so. When I listened to the recording a few days later, I was amazed how much I had played like never before, improvising in an unusual way for me.

One year later, Éric Pilon, François Labelle, Serge Delisle and I were putting the final touch on what would become Existence. But we knew we needed at least one more song to “wrap-up” the story before we hit the stage the following October.

I asked them to sit down and listen to my “infamous” recording of the previous year. Their first reaction was one of near panic but Éric and I proceeded to “cut” the best sections to try build one coherent piece. He started writing the different chords changes he was hearing and, bits by bits, we were able to build a song which lasted more than 17 minutes. According to my diary of the time, we needed 29 working sessions to achieve this result…

The Last Battle had come to life!

This piece which became a fan favorite over the years, and most certainly the highlight of our performances, was played at each concert afterward. Our fans were asking for a recording of this song for years. Only a live version recorded in 1999 was made available until now. I was even told that some fans used this song as the sound track of their own personal videos!

So… After all these years, here is the definitive version. And for the first time ever, you can hear the last section of the song which was always left off when played live, except the first time it was played but then… only 5 or 6 people had heard it at this show! Even my own colleagues didn’t even remember it existed!

The video, hastily mounted, presents pictures of the recording of the album Origins in 2016.

We can really say that the page has been turned. I hope you like it!

VISIT OUR STORE TO BUY ORIGINS: http://www.blackpearl.ca/Store_-_Existence.htm

Je me suis réveillé un matin d’été 1991 et j’étais seul à la maison, mes parents étant sorti pour faire des courses. Je profitais souvent de ces moments pour composer sans déranger personne mais ce matin-là, je ne sais trop pourquoi, je me suis assis dès mon réveil au piano du salon. J’ai ouvert le couvercle, y ai placé un micro (branché en permanence sur mon lecteur/enregistreur à cassettes) et me mis à jouer sans arrêt.

Les notes coulaient facilement et mes changements de tonalités s’enchainaient comme si tout avait été pensé d’avance. Au bout de 45 minutes, le lecteur fit « clic » m’indiquant que la cassette était arrivée à la fin du ruban. Je la retournai et continuai à jouer pendant une autre dizaine de minutes. Quelques jours plus tard, j’écoutai le résultat et je fus envoûté. J’étais totalement sortit de mes habitudes d’improvisations usuelles.

À l’été 1992, Éric Pilon, François Labelle, Serge Delisle et moi-même terminions les arrangements d’Existence en vue des premiers spectacles qui devaient débuter au mois d’octobre suivant. Nous savions qu’il nous manquait au moins une pièce qui bouclerait mon histoire, une espèce de récapitulation.

Je fis entendre ma fameuse cassette enregistrée d’un trait l’année précédente. Ils furent d’abord un peu apeuré mais Éric et moi nous somme mis à la tâche de « découper » les meilleurs segments afin d’en faire un tout cohérent. Il se mit à écrire tous les accords qu’ils entendaient et, petit à petit, avons réussi à monter une pièce qui se développait sur plus de 17 minutes. Selon mon journal de l’époque, 29 sessions de travail furent requises pour arriver au résultat voulu…

The Last Battle était née!

Cette pièce qui est devenue une des favorites de nos fans au cours des années et certainement le paroxysme de nos spectacles, fut au répertoire de toutes les prestations d’Existence. Nos fans en réclamaient une version enregistrée depuis des lustres. Seule une version en spectacle enregistrée en 1999 avaient été mis en ligne jusqu’à ce jour. On m’a dit que cette version live avait même été utilisée comme trame de fond de certaines vidéos personnelles de nos fans!

Donc, après toutes ces années, voici la version définitive. Et, pour la première fois, vous pouvez entendre la dernière section de la pièce (l’épilogue en quelque sorte), section qui n’a jamais été jouée en spectacle auparavant, sauf la toute première fois devant 5 ou 6 personnes! Même mes collaborateurs ne se rappelaient même pas que cette section existait!

La vidéo, rapidement montée, présente des photos prises lors de l’enregistrement de l’album Origins en 2016.

Je crois qu’on peut réellement dire qu’une page a été tournée… J’espère que vous aimez!

VISITEZ NOTRE BOUTIQUE POUR VOUS PROCURER ORIGINS: http://www.blackpearl.ca/Store_-_Existence.htm

Advertisements

ORIGINS : Summer news / Nouvelles d’été!

origins-cover

(Une version française suit le texte anglais)

Some news about the Origins album! The mix was finished on June 18th but as a good practice, I left it on the side to “clear my ears” for a while before finalizing it. I will go back at it next week. It will be finished within a week or two and then will go to the mastering process.

I did take a 10-day break to visit Barcelona and parts of Catalonia with my loved one and we attended the Be Prog My Friend festival where we saw Anathema and Jethro Tull among others. It was great to see bands outside Canada! And it was great to take a break after almost a year of none-stop working!

This small trip aside, I was back at work on the artwork for the booklet and I’m happy to say it’s almost finished. Only credits and thank you notes have to be added. Below are some excerpts from it.

WIN AN ALBUM CONTEST

Last week we posted a new advertising for the album. And a summer contest! Each of you who share this video on Facebook gets an entry to win the Origins album, each Saturday until September 1st. Simple, isn’t it? One entry per week but you can share as much as you want! 🙂

I can’t wait to have this project finished and in your hands. And then get your comments! I do fear this last part but… hey! That’s part of our art world!

Have a great summer!

 

Quelques nouvelles concernant l’album Origins! Le mix a été complété le 18 juin mais, comme c’est la norme, j’ai laissé le tout de côté pour « reposer mes oreilles » avant de finaliser le tout. Je réviserai le tout la semaine prochaine. Ce sera complété en une ou deux semaines puis l’album ira au mastering.

J’ai pris un congé de 10 jours pour visiter Barcelone et quelques endroits en Catalogne avec mon amoureuse où nous avons assisté aux spectacles de Aanthema et Jethro Tull (entres autres) au festival Be Prog My Friend. C’était bien de voir ces groupes à l’extérieur du Canada! Et ce congé était bienvenu après 1 an de travail constant!

Ce petit voyage mis à part, j’étais de retour au travail de création du livret et je suis heureux de dire qu’il est presque terminé. Seuls les informations et remerciements doivent être ajoutés. Vous pouvez en voir quelques extraits ci-dessus.

CONCOURS GAGNEZ UN ALBUM

La semaine dernière nous avons mis en ligne une nouvelle publicité pour l’album. Et un concours d’été! Chacun d’entre vous qui partagez cette vidéo sur Facebook obtenez une participation pour gagner l’album Origins chaque samedi jusqu’au premier septembre! Simple, n’est-ce pas? Une seule participation par semaine mais vous pouvez le partagez autant de fois que vous le désirez! 🙂

J’ai très hâte de terminer ce projet afin que vous l’ayez enfin entre les mains. Et recevoir vos commentaires par la suite! J’appréhende ces derniers mais… hé! Ça fait partie de notre monde des arts!

Je vous souhaite un bel été!

PUT YOUR MONEY WHERE YOUR MOUTH IS… / JOINDRE LE GESTE À LA PAROLE…

(Lisez la version française ci-dessous)

Many groups are turning to “viral” funding organization such as Kickstarter to find the necessary funds for their project. This method is quite legitimate especially when it comes from a group that starts. Not only does it serve to make themselves known but in addition, these funds raised even before the project is published may predicts the potential “commercial success” of the artist.

On the other hand, it is rather sad to see that such aid is necessary to produce a second project, such as a CD. How is it that an artist does not manage to sell enough (CD, show tickets, etc.) to self-finance a second project?

The reason is simple. Many musicians are encouraged by the number of “fans” who say they love what they do on Facebook, Twitter, Instagram, YouTube or others, but these “virtual fans” rarely take action and spend a few quids to support their “idols. These “fans” listen to their idols online, share videos, exchange comments, go crazy about the work but stop there …

These same “fans” will even share the Kickstarter link of the artist, noble gesture that will surely help the artist, right? NOT!

A true fan (without quotes) supports the artist he/she likes, buys a CD, show tickets and more to share his/her enthusiasm. If all the artist’s Facebook “virtual fans” spent the equivalent of a McDonald’s trio to support the artists and bands you like, there would be no need for Kickstarter.


Beaucoup de groupes se tournent vers des organismes de financement « viral » tel que Kickstarter afin de trouver les fonds nécessaires à leur projet. Cette méthode est tout à fait légitime surtout lorsqu’il s’agit d’un groupe qui démarre. Non seulement cela sert-il à se faire connaître mais en plus, ces fonds amassés avant même que le projet ne soit publié permet de prévoir le « succès commercial » de l’artiste.

Par contre, il est plutôt navrant de constater que cette aide est nécessaire à la production d’un deuxième projet, tel un CD. Comment se fait-il qu’un artiste ne réussisse pas à vendre assez d’œuvres (CD, billets de spectacle, etc.) pour permettre l’autofinancement d’un deuxième projet?

La raison est fort simple. Beaucoup de musiciens sont encouragés par le nombre de « fans » qui disent aimer ce qu’ils font sur Facebook, Twitter, Instagram, YouTube ou autre mais ces « fans virtuels » passent rarement à l’acte, soit dépenser un peu de leurs sous pour supporter leurs « idoles. » Ces « fans » écoutent leurs idoles en ligne, partagent des vidéos, s’échangent des commentaires, encensent l’œuvre mais tout s’arrêtent là…

Ces mêmes « fans » partagent les liens de Kickstarter de l’artiste, geste noble qui aidera sûrement l’artiste n’est-ce pas? Poser la question est y répondre…

Un vrai fan (sans les guillemets) supporte l’artiste qu’il aime en achetant un CD, des billets de spectacle en plus de partager son enthousiasme. Si tous les « fans virtuels » des artistes sur Facebook dépensaient chacun l’équivalent d’un trio chez McDonald, les artistes et groupes musicaux que vous aimez n’auraient jamais besoin de Kickstarter.